Assurance Prêt immobilier : quels sont les risques couverts ?

Accueil articles assurance Assurance Prêt immobilier : quels sont...

La souscription à une assurance emprunteur est une étape obligatoire si vous souhaitez contracter un prêt immobilier. En effet, cette garantie vous aide à poursuivre le remboursement de votre prêt lorsque vous êtes confronté à certains risques. Lesquels ? Découvrons en quelques-uns.

Les risques de décès de l’emprunteur 

La garantie décès entre en jeu pour couvrir les risques de décès de l’emprunteur. Dans ce cas, la compagnie d’assurances se substitue à l’emprunteur pour poursuivre en lieu et place des héritiers légaux, le remboursement du montant total du crédit restant.

Cette couverture constitue l’un des meilleurs moyens de protéger ses proches en leur retirant cette charge de rembourser votre prêt immobilier après votre décès. Toutefois, la garantie décès n’est plus accordée par les compagnies d’assurances à partir d’un certain âge. Généralement, il s’agit d’une moyenne comprise entre 65 et 80 ans. Mais cette limite dépend quelquefois aussi des dispositions comprises dans les contrats de chaque assureur.

Une attention particulière reste à accorder aux types de décès qui peuvent donner lieu au remboursement du prêt immobilier par l’assureur. D’où l’importance de vérifier minutieusement les clauses d’exclusion figurant dans votre contrat d’assurance emprunteur.

Enfin, il peut arriver que l’emprunt ne soit pas individuel (emprunt commun). Dans ce cas, l’assureur ne rembourse que la somme correspondant à la part de quotité imputée à l’emprunteur décédé.

Les risques d’invalidité et d’incapacité

L’assurance de prêt immobilier s’occupe également du remboursement du prêt immobilier lorsque l’emprunteur est dans une situation qui l’empêche de travailler. Plusieurs cas peuvent se présenter.

La Perte Totale ou Irréversible d’Autonomie (PTIA)

Cette situation d’invalidité est obligatoirement couverte par votre contrat d’assurance prêt immobilier. Pour en bénéficier, l’emprunteur doit souffrir d’une invalidité absolue, totale et définitive. En d’autres termes, ce dernier doit être dans l’incapacité totale d’effectuer un travail rémunéré. La seconde condition est que son invalidité doit l’obliger à recourir à l’assistance d’une personne tierce.

L’Invalidité Permanente Totale (IPT)

Il s’agit là de la 2ᵉ catégorie d’invalidité que prend en charge le contrat d’assurance prêt immobilier. Dans ce cas, l’emprunteur doit être dans l’incapacité d’exercer un travail rémunéré non seulement de façon permanente mais aussi de manière définitive. Contrairement à la PTIA, la garantie IPT n’est pas automatiquement activée en cas d’invalidité constatée. De plus, elle ne prend en compte qu’une certaine catégorie d’emprunteur. À titre d’exemple, elle ne couvre pas les emprunteurs âgés de plus de 65 ans.

D’autres risques d’invalidité comme l’IPP (Invalidité Permanente Partielle) sont également couverts par votre assurance prêt immobilier. Elle entre en marche lorsque l’emprunteur ne peut plus exercer son travail en temps plein.

Incapacité Temporaire de Travail (ITT)

Dans le cas où l’emprunteur ne pourrait plus exercer une activité professionnelle à la suite d’un accident de la vie ou d’un problème de santé, la garantie ITT s’occupe du remboursement de son prêt. Ceci pour une durée maximum de trois ans.

Les risques de perte d’emploi

L’assurance prêt immobilier intervient également lorsque l’emprunteur est licencié de son travail. Dans ce cas, l’assureur poursuit le remboursement du prêt immobilier pendant la période d’inactivité de l’emprunteur. Moins présente dans les contrats, la garantie perte d’emploi reste facultative.

Plusieurs paramètres entrent en jeu avant la souscription à cette garantie (l’âge, l’ancienneté de l’emprunteur dans son entreprise, etc.). Généralement, elle ne couvre plus l’assuré au-delà de 55 ans.

Assurance Loyer impayé : comment trouver une offre pas chère en ligne ?

Aussi bien utile pour les propriétaires de biens immobiliers locatifs que pour les locataires, l’assurance loyers impayés est aujourd’hui l’une des plus sollicitées. Pour...

Quelle assurance Auto choisir en tant que conducteur occasionnel ?

Le conducteur occasionnel est encore appelé conducteur supplémentaire. C'est une personne qui conduit, sur une base irrégulière et de temps en temps, une voiture...

Entreprise du secteur du bâtiment : quelle assurance choisir ?

Lors de la prestation de ses services, une entreprise BTP peut se retrouver confrontée à de nombreux problèmes. Les plus fréquents sont les dommages...

Comment réduire le coût de son assurance Auto ?

Il est obligatoire pour tout automobiliste de souscrire un contrat d’assurance auto. Le coût de ce dernier varie en général en fonction de plusieurs...